Quelle est la netteté du rapport de netteté ?  Analyse des indices boursiers mondiaux

Quelle est la netteté du rapport de netteté ? Analyse des indices boursiers mondiaux

Les investisseurs du monde entier utilisent le ratio de Sharpe, entre autres mesures ajustées au risque, pour comparer la performance des gestionnaires de fonds communs de placement et de fonds spéculatifs, ainsi que des catégories d’actifs et des titres individuels. Le ratio de Sharpe tente de décrire le rendement excédentaire par rapport au risque d’une stratégie ou d’un investissement – c’est-à-dire le rendement moins le taux sans risque divisé par la volatilité – et fait partie des principales mesures de la performance des gestionnaires de fonds.

Cependant, caché dans le ratio de Sharpe se trouve l’hypothèse selon laquelle la volatilité – le dénominateur de l’équation – capture le « risque » dans son intégralité. Bien sûr, si la volatilité ne reflète pas pleinement le profil de risque d’un investissement, le ratio de Sharpe et les mesures similaires ajustées au risque peuvent être erronées et peu fiables.

Bouton S'abonner

Quelles sont les implications d’une telle conclusion ? Il est courant que la distribution des rendements soit normale ou gaussienne. Si les rendements d’un titre, d’une stratégie ou d’une classe d’actifs sont considérablement faussés, le ratio de Sharpe peut ne pas décrire avec précision les « rendements ajustés au risque ».

Pour tester l’efficacité de la mesure, nous avons créé une distribution des rendements mensuels pour 15 indices boursiers mondiaux afin de voir si l’un d’entre eux était suffisamment biaisé pour remettre en question l’applicabilité de la mesure. La répartition des revenus remonte à 1970 et a été calculée sur une base mensuelle et annuelle. Les ventilations des rendements mensuels sont présentées le matin. Les rendements annuels étaient qualitativement similaires dans les divers indices étudiés.

Nous avons classé les 15 indices en fonction de leur asymétrie. Le S&P 500 s’est situé près du milieu du peloton dans cette mesure, avec un rendement moyen de 0,72 % et un rendement médian de 1 % par mois. La distribution S&P est donc légèrement asymétrique vers la gauche.


Distribution du rendement mensuel du S&P 500, depuis 1970

Diagramme à barres montrant la distribution du rendement mensuel du S&P 500 depuis 1970

La liste complète des indices triés par leur asymétrie est présentée dans le tableau ci-dessous. Dix des 15 indices montrent un biais à gauche ou un risque d’accident : ils sont plus sujets à des piqués significatifs qu’à des montées abruptes. La distribution la moins asymétrique concernait le CAC 40 français et Heng Seng à Hong Kong, RAS.


Rendements mensuels par indice mondial

Indice Moyenne Médian Min. Max. MST L’obliquité
ASX 200 0,58 % 1,01 % -42,3% 22,4 % 0,048 -1.3
TSX 0,60 % 0,88 % -22,6% 16% 0,044 -0,77
FTSE 0,53 % 0,91 % -27,6% 13,7 % 0,045 -0,73
Russel 2000 0,84 % 1,60 % -21,9% 18,3 % 0,055 -0,55
S&P 500 0,72 % 1,00 % -21,8% 16,3 % 0,044 -0,45
DAX 0,67 % 0,74 % -25,4% 21,4 % 0,056 -0,39
Nikkei 0,54 % 0,91 % -23,8% 20,1 % 0,055 -0,37
MXX 1,23 % 1,16 % -29,5% 20,4 % 0,066 -0,34
MOEX 1,29 % 1,63 % -30% 33% 0,079 -0,29
CAC 40 0,64 % 0,98 % -22,3% 24,5 % 0,056 -0,11
Hang Seng 1,17 % 1,23 % -44,1% 67,3 % 0,090 0,33
SNG 1,50 % 1,05 % -24% 42% 0,076 0,53
KRX 0,90 % 0,49 % -27,3% 50,7 % 0,074 0,80
BVSP 5,63 % 1,94 % -58,8% 128,6 % 0,184 2.51
ESS 1,65 % 0,63 % -31,2% 177,2 % 0,151 6.26

Le Shanghai Composite a montré la plus grande quantité de biais à droite au fil du temps, tendant à augmenter plus qu’à baisser et générant par ailleurs des rendements moyens de 1,65 % par mois et des rendements médians de 0,63 % par mois.


Distribution des rendements mensuels de Shanghai Composite (SSE), depuis 1990

Graphique montrant la distribution des rendements mensuels dans le Shanghai Composite depuis 1990

À l’opposé du spectre se trouve l’ASX australien. L’ASX a le biais le plus à gauche de tous les indices avec un rendement mensuel moyen de 0,58 % et un rendement mensuel médian de 1,01 % depuis 1970.


Distribution des rendements mensuels de l’Australian Stock Exchange (ASX) depuis 1970

Graphique montrant la distribution des rendements mensuels à la Bourse australienne (ASX) depuis 1970

Enfin, BSVA au Brésil, Shanghai Composite en Chine et, dans une moindre mesure, ASX en Australie présentent trop de distorsions dans leurs rendements pour confirmer que le ratio de Sharpe est une mesure appropriée de leur performance ajustée au risque. Par conséquent, les mesures qui tiennent compte des déséquilibres de rendement peuvent constituer de meilleurs repères sur ces marchés.

Parmi les autres indices, sept avaient une distribution assez symétrique et cinq étaient légèrement asymétriques. Dans l’ensemble, cela suggère que le ratio de Sharpe a toujours une valeur en tant que mesure de performance et qu’il n’est peut-être pas aussi obsolète ou inefficace que ses détracteurs le prétendent.

Si vous avez aimé cet article, n’oubliez pas de vous abonner Investisseur entreprenant.


Toutes les contributions sont l’opinion de l’auteur. En tant que tels, ils ne doivent pas être interprétés comme des conseils en investissement, et les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement celles du CFA Institute ou de l’employeur de l’auteur.

Crédit photo : ©Getty Images/NPHOTOS


Formation professionnelle pour les membres du CFA Institute

Les membres du CFA Institute sont autorisés à déterminer et à déclarer de manière indépendante les crédits de formation professionnelle (PL) obtenus, y compris le contenu sur Investisseur entreprenant. Les membres peuvent facilement enregistrer des crédits en utilisant leur traqueur PL en ligne.

Derek Horstmeyer

Derek Horstmeyer est professeur à la George Mason University School of Business spécialisé dans les fonds négociés en bourse (ETF) et la performance des fonds communs de placement. Il est actuellement directeur de la nouvelle majeure en planification financière et gestion de patrimoine chez George Mason et a fondé le premier fonds d’investissement géré par des étudiants chez GMU.

Katherine Vargas Médine

Katherine Vargas Medina est actuellement étudiante en terminale à l’Université George Mason, où elle se spécialise dans les systèmes d’information financière et de gestion. Après l’obtention de son diplôme, il envisage de poursuivre ses études avec une maîtrise en finance. Elle est actuellement stagiaire en finance chez Cresset Capital, une société de gestion de patrimoine. Il est intéressé par une carrière dans la gestion de patrimoine et la technologie financière.

Lincoln Berkson

Lincoln Berkson est diplômé de la George Mason University School of Business en mai 2022 avec une majeure en systèmes d’information financière et de gestion. Il est un ancien membre du Montano Student Managed Investment Fund. Berkson a récemment accepté une offre d’Accenture Federal Services et commencera à travailler en tant qu’analyste de la gestion financière des clients à la fin du mois de juin.

Leave a Comment

Your email address will not be published.